Abou Ghraib : Incident à la prison des femmes (3 et 4)

vendredi 1er mai 2020
par  HUMILIATOR
popularité : 9%
1 vote

Cas N° 3 : La détenue Soraya et les activités de la prison.

L’une des pratiques appréciées des gardiens et d’imposer aux femmes les plus pudiques et gênées par la nudité de distribuer les repas aux autres prisonniers hommes et femmes. Je me souviens d’un soir, l’une des prisonnières appelée Soraya, environ 30 ans, de petite taille, 1.60 m. environs pour je dirais 65 kilos un peu enrobée avec de grosses fesses larges et épaisse et d’énorme seins. Elle est très mignonne avec des longs cheveux frisés et une belle peau cuivrée.
Elle est choisie car les gardes ont jugé bon de l’habituer à la nudité et estimer que ça lui ferait du bien.
Ils sont venus la sortir de sa cellule et lui ont ordonné de se placer au centre du couloir. L’un des gardes chargé d’escorter la prisonnière est équipée d’un fouet pour l’utiliser en cas de désobéissance.
Soraya est sans vêtements et se retrouve exposée nue à la vue de tous, elle doit pousser un chariot contenant la nourriture et en donner à chaque prisonnière. L’une des cellules s’ouvre, la prisonnière à l’intérieur doit se lever et mettre les mains sur la tête pendant que Soraya pose le plateau par terre. Cette scène se reproduit plusieurs fois de suite. Soraya est toute rouge de devoir faire ça, elle que seul son mari avait vue nue avant, la voici exposé à tous dans le plus simple appareil !
Avant d’être emprisonnée, elle était très religieuse, intégralement voilée de la tête aux pieds, et elle est issue d’une bonne et honorable famille d’ingénieur et de médecins. Elle avait entendu parler de rumeurs comme quoi les américains humiliaient et torturaient les prisonniers, mais elle n’y a pas crue. Sur ordre, elle est obligée de soulever ses gros seins devant les gardes qui rigolent. Lorsqu’elle doit monter les escaliers pour aller servir les prisonnières à l’étage, les gardes l’on fait monter et descendre plusieurs fois pour regarder ses seins qui bougent.
Entendre le bruit de ses pieds nus sur les marches en opposition aux bottes des militaires est un contraste intéressant. Une fois le quartier des femmes terminé, elle est amenée dans la partie homme, quelle traitement dégradant pour elle que de l’exposer ainsi ! Elle reçoit des commentaires et blagues salaces de certains prisonniers chiites qui l’a connaissent en tant que sunnites de bonne famille. Elle est aussi placée devant la cellule de son frère. Il est lui aussi totalement nu, il est choqué de voir sa sœur ainsi, ils ont été arrêtés ensembles le même jours. Soraya sous le menace du fouet est forcée de se pencher en avant est d’écarter les fesses énormes.
L’un des surveillants crie en anglais et en arabe qu’elle aime montrer sa chatte et son anus à tout le monde. Le frère est saisi par deux gardes, et une garde femme vient pour le masturber et lui faire durcir son pénis. "Sa sœur nue devant lui le fait bander, c’est une famille d’incestueux ! C’est trop la honte pour lui" s’exclament les soldats.
Les soldats les attachent ensembles bien serrés l’un contre l’autre, totalement nus. Des bananes sont introduites dans les anus. LIRE LA SUITE


ZONE ABONNES L’abonnement vous permet :
- d’enregistrer et d’imprimer l’intégralité des textes publiés de manière illimitée durant la durée de votre abonnement,
- d’avoir accès à certains récits dont la teneur ne permet pas une large publication,
(NB : Si vous êtes déjà en possession d’un pass, entrez-le, selon le type de votre abonnement, dans une des 2 zones prévues ci-dessous pour accéder à la partie privée de RdF)

ALLOPASS OU PAYPAL
OFFRE DECOUVERTE (1 jours)
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS





ABONNEMENT 3 MOIS





ABONNEMENT 6 MOIS





SE DESABONNER


Entrez votre pass abonné

OFFRE DECOUVERTE (code valable 1 jours seulement)


Commentaires