JUILLET 2020



N’hésitez pas à participer et à poster vos propres récits pour bénéficier

D’UN ABONNEMENT GRATUIT DE 30 JOURS

Pour plus de précisions cliquer ICI




***


Principaux Liens du site







Pour m’adresser votre récit vous pouvez utiliser très simplement le formulaire de contact
ou me l’adresser par mail à contact@revesdefemme.fr

Allopass ou Paypal
ABONNEMENT 7 JOURS
ABONNEMENT 15 JOURS
ABONNEMENT 1 MOIS
ABONNEMENT 3 MOIS
ABONNEMENT 6 MOIS
Entrez votre pass abonné


Le pass qui vous sera transmis par mail (sous la forme Xxxxxxxx, suite de 8 chiffre et/ou lettres) est à copier dans la zone "pass" ci-dessus.

Pour les détenteurs de l’offre découverte cliquer ICI pour vous connecter.

Tout savoir sur l’abonnement

Offre découverte : Pour vous permettre de découvrir le contenu de la zone abonnés, nous vous proposons un accès à coût réduit valable 1 jours. Pour plus de détail cliquer ICI

Allopass :

Paypal :




Pour les auteurs du site, obtenir un abonnement gratuit de 30 jours


TOUS LES RECITS PUBLIES PAR REVES DE FEMME
COMMENT PUBLIER VOTRE PROPRE RÉCIT ET BÉNÉFICIER D’UN ABONNEMENT GRATUIT

Toutes les archives depuis 2003 - Archives 2019

JUILLET 2020

— 05/07
- Par Sylvain de Perry, le 1° chapitre d’un nouveau récit Refonte de couple
- Par Ozone, le dernier chapitre de A sa merci !

***


Publication de JUIN 2020

— 25/06
- Traduit de l’anglais pa Henic, Lauren reçoit son châtiment de Kenny Walters

— 18/06
- Par Sylvain de Perry, le 3° et dernier chapitre de Rencontre confinée (3)
- Par Ozone, l’avant-dernier chapitre de A sa merci !

— 12/06
- Par Kssandre, nouvelle autrice sur RDF, Changement de vie (1)

— 11/06
- Par laka, la 3° partie de La retraite de Mirza (3)

— 09/06
- Par Beryn gerardo, la suite de Le piège était parfait (2)

— 04/06
- Par Sylvain de Perry, le 2° chapitre de Rencontre confinée (2)
- Par Compas, le 6° chapitre de Vacances mémorables (6) : Défloraison anale et tempête sous un crâne

***

Rappel pour les lecteurs :

* Vous avez en pied de chaque récit, une zone qui vous permet de donner votre avis sur les récits que vous avez lus. Pensez à l’utiliser, les auteurs apprécient de savoir ce que leurs lecteurs pensent de leurs récits (Bon ou mauvais un commentaire est toujours instructif). Et puis, c’est pour vous une façon de les remercier pour le travail fourni et le plaisir qu’ils vous ont procuré à lire ces histoires.




Kink Unlimited on Kink.com Kink Unlimited on Kink.com

EDITIONS DOMINIQUE LEROY

Offre flash pour rester à la maison :

Des lectures libertines pour adoucir le confinement,

-25% sur une sélection de 20 titres à partir du 24 mars



TRIOLISME 2 De Wen Saint-Clar, Noann Lyne,  Fêteur de Trouble et Marie Laurent - Dominique Leroy RONDES ET SENSUELLES Tome 1 De Frédérique Gabert,  DominiquElle, Flora Despierres,  RosaBonnet, Martine Constance et  Fêteur de Trouble - Dominique Leroy UNE JEUNE FILLE À LA PAGE De Helena Varley [attribué à Michèle Nicolaï], Helena Varley, Michèle Nicolaï et Paul-Emile  Bécat - Dominique Leroy FESSÉE POUR CAUSE DE CHÔMAGE De Max Horber  - Dominique Leroy

POUPÉE MÂLE De Marika Moreski - Dominique Leroy DRESSAGE suivi de LES QUATRE JEUDIS, UNE BRUNE PIQUANTE, BARBARA De Bernard Montorgueil - Dominique Leroy VENISE FOR EVER De Miriam Blaylock et  Denis - Dominique Leroy LES LIBERTINES De  Sappho,  Héloïse, Marguerite de Navarre, Louise Labé, Thérèse d' Ávila, Mariana Alcoforado,  Comtesse de Ségur, Marquise de Mannoury, Renée Vivien, Wilhelmine Schroeder-Devrient, Marie Nizet, Renée Dunan, Vicomtesse de Cœur-Brûlant [Marquise de Mannoury] et  Colette - Dominique Leroy


Kink Unlimited on Kink.com

Kink Unlimited on Kink.com

Articles les plus récents

lundi 6 juillet 2020
par  Ozone

A sa merci !

Chapitre 5
Prisonniers de ces deux femmes démoniaques, allongé et enfermé dans ma gangue de cuir, la bouche obstruée par un énorme bâillon boule, je ne pouvais rien faire sauf regarder. Regarder Dame Léna, élégante, raffinée, Dame Houria avec ses sales petits yeux cruels et ses énormes hanches et cette nouvelle venue dont j’ignorais le nom. Petite, boulotte, la taille serrée à l’extrême par un corset qui lui faisait ressortir ses énormes fesses et ses seins volumineux, perchée sur de petites bottines, elle semblait être la soumise de Dame Léna. Jamais il n’avait été question de cela lors de notre conversation sur le site. Mais elle avait pris tant de liberté depuis que je ne m’en étonnais plus. « Dis bonjour à Sandra ! » me lança Houria hilare. « Je te présente ma soumise. » poursuivit Dame Léna avec plus (...)

lundi 6 juillet 2020
par  Sylvain de Perry

Refonte de couple

– I –
Sophie regarde son mari plus longuement en se rasseyant à la table du dîner après avoir débarrassé la table. Elle se jette à l’eau : – Plus le temps passe, plus nos soirées sont ternes. Je n’ai plus envie de faire l’amour avec toi, toi non plus. Que faut-il faire ? Gilles la fixe, tout juste lève-t-il un sourcil, dit tranquillement : – Veux-tu divorcer ? Sophie, même si elle ne s’y attendait pas, ne flanche pas : – Oui, si tu ne vois pas une autre solution. Du coup, Gilles se trouve sans voix. La balle est dans son camp. Retour de la balle à l’envoyeur : – Aurais-tu une solution à proposer ? Sophie, qui depuis quelque temps a cherché des idées sur internet, laisse passer quelques secondes puis : – Pourquoi ne pas rencontrer un couple ? Gilles la coupe : – Une partouze… C’est nouveau. Sophie se raidit, (...)

jeudi 25 juin 2020
par  Henic

Lauren reçoit son châtiment

J’étais dans mon salon en train d’écouter de la musique quand je remarque ma voisine, Katie, de l’autre côté de la route, et sa fille aînée, Lauren, marchant sur l’allée devant chez elles. Elles s’arrêtent au bord du trottoir, regardent la rue à droite et à gauche et se dirigent directement vers mon côté. Ce n’est pas inhabituel car la famille a plusieurs voitures et se gare souvent de mon côté de la route. Je remarque que Katie tient une grande enveloppe brune coincée sous son bras. Après avoir traversé, elles franchissent ma barrière et remontent l’allée qui mène vers ma porte d’entrée. Je connais Katie depuis plus de vingt-cinq ans, avant la naissance de Lauren et de ses deux sœurs cadettes, ce n’est donc pas inhabituel. Je me lève, pour m’apprêter à ouvrir la porte, mais j’entends la sonnette avant d’y être (...)

jeudi 18 juin 2020
par  Ozone

A sa merci !

Je restais trois heures ainsi momifié sur le lit, les intestins et la vessie prêts à exploser à tout instant et je désespérais de voir revenir dame Houria. Je l’entendais bouger en bas mais elle semblait m’avoir oublié. Elle parlait beaucoup au téléphone mais ses mots n’étaient qu’un baragouinement incompréhensible. J’étais terrifié et perdu. Comment avais-je pu me laisser emprisonner de la sorte ? Ce ne devait être qu’un jeu normalement et voilà que je me retrouvais entre les mains d’une folle sans savoir ce qui allait m’arriver. Allait-elle me libérer à un moment et me laisser repartir chez moi ? Je commençais à en douter.
Au bout d’un temps interminable, j’entendis ses pas dans l’escalier et elle apparut de nouveau sur le pas de la porte, un mauvais sourire sur le visage. « Alors ? Tu passes du bon temps ? » (...)

jeudi 18 juin 2020
par  Sylvain de Perry

Rencontre confinée (3)

Le lendemain matin, Michel ouvre les yeux vers 8 h, tourne la tête vers la gauche, regarde le corps nu de Patrice couché sur le ventre, apprécie la belle courbe du cul qu’il a flagellé et enculé hier soir. Il retient sa main qui a autant envie de caresser ce corps que de le fesser. D’abord s’assurer de la décision du garçon de rester là pendant le confinement ou de rentrer chez lui. Michel quitte doucement le lit, enfile ses chaussons et sort silencieusement de la pièce, nu. Après un court séjour dans la salle de bain d’une autre chambre afin de ne pas réveiller le dormeur, il descend au rez-de-chaussée pour se préparer un expresso avec sa Pavoni, vêtu d’un pantalon de cuir bleu, très fin et moulant. Il appelle son personnel de maison, les invite à ne pas se déplacer. Un bruit dans l’escalier et Patrice, (...)

jeudi 11 juin 2020
par  Kssandre

Changement de vie (1)

La nuit commençait à tomber sur la ville, je marchais tranquillement, mes écouteurs enfoncés dans mes oreilles, dans cette ville de province que je connaissais depuis mon enfance. L’air était frais, en ce début d’été, j’avais mis une petite robe ample. Je déambulais cette rue piétonne quand soudain une voiture me barra le chemin, deux hommes en sortirent, m’immobilisèrent les mains, me cajolèrent, me soulevèrent et me mirent dans le coffre de la voiture en prenant soin de m’attacher les pieds. La voiture repartit, j’avais du mal à réaliser ce qui venait de m’arriver : je venais d’être kidnappée.
La route me parut durer une éternité, seule dans le noir, ballottée, dans ce coffre. Que m’arrivait-il ? Qui étaient ces hommes ? Où m’emmenaient-ils ? Est-ce que quelqu’un s’étonnerait de mon absence ? Au travail ? (...)

jeudi 11 juin 2020
par  laka

La retraite de Mirza (3)

La porte s’ouvre sur une grande pièce à vivre, un coin salon orné d’une cheminée, un coin repas avec une table massive qui peut accueillir de nombreux convives et une cuisine parfaitement équipée. Le tout décoré avec soin. Maître a tenu compte de mes goûts et cela me ravit… Et presque caché du regard, un renfoncement dans lequel sont érigés deux piliers en bois à bonne distance l’un de l’autre pour pouvoir y attacher quelqu’un. Des anneaux sont scellés dans chacun d’eux. Mon estomac se serre, je sais que je vais passer du temps entre ces deux-là ! Alors ? Qu’en penses-tu ? Magnifique Maître, je ne m’attendais pas à autant de charme… Viens voir la suite. Une porte au fond de la pièce donne sur une suite parentale, sa salle de bain attenante et son dressing. Le luxe ! Tout comme la première pièce, tout est choisi (...)

mardi 9 juin 2020
par  Beryn gerardo

Le piège était parfait (2)

Nous roulions depuis presque trois heures et juste avant d’arrivée à Bordeaux, Vika me dit : « Beryn, tu n’es pas très bavarde ?" Je lui réponds que cette situation me décontenance vraiment et que je ne suis pas sûr de pouvoir continuer ainsi car j’ai une angoisse permanente depuis le départ de Tours. Elle me répond avec une immense douceur : « Ma petite chatte, je t’ai dit d’être patient car tu vas comprendre très vite pourquoi tu ne pourras plus retourner dans ta maison et que cette nouvelle vie est désormais ton unique échappatoire. » Puis elle rajoute avec toujours plus de délicatesse : « Je n’aime pas te voir comme cela car je sais que tu es une bonne âme mais je dois accomplir mon job jusqu’au bout et te conduire à destination. Cependant je veux bien te faire une confidence mais à la condition que tu (...)

jeudi 4 juin 2020
par  Compas

Vacances mémorables (6)

A l’heure dite, je me suis levé discrètement et ai rejoint la cuisine. Là stupeur, mon beau-frère Eric m’attendait, nu, ma laisse à la main. Je suis resté interdit et sans voix. Eric avait aussi le sexe prisonnier, mais avec une cage métallique qui devait être très lourde au regard de ses attributs qui pendaient de manière très prononcée vers le sol. La taille n’avait rien à voir avec ma cage et laissait supposer une queue au repos de belle taille. Au moment où j’allais l’apostropher, l’ordre tomba. « Silence et à genoux ». Eric me mit la laisse et me tira vers l’extérieur où la cérémonie des besoins recommença. Fait aggravant, arrivé à l’arrière du jardin, Eric me déboucha sans beaucoup de ménagement. La douleur me fit crier et me valut une cinglée de laisse sur le cul. L’humiliation ressentie était horrible. (...)

jeudi 4 juin 2020
par  Sylvain de Perry

Rencontre confinée (2)

Patrice et Michel poursuivent la dégustation du champagne Ruinart, puis Michel déclare en posant son verre : Après cette petite pause détente suis-moi ! Patrice va pour prendre ses habits, mais : Inutile, tu te rhabilleras avant de partir. Michel enlace gentiment son partenaire. Ils grimpent au premier étage, enfilent le long couloir éclairé savamment , pénètrent dans une pièce qui surprend Patrice dès l’éclairage allumé. Une croix en T près d’un des murs, sur l’autre mur latéral divers instruments de discipline : martinets avec différents nombres de lanières, paddles, cravaches aux languettes de différentes longueurs et largeurs, des gants de cuir fin. A l’opposé une table avec des godes et plugs de toutes tailles, des préservatifs. La pièce fait au moins cent mètres carrés. A part le mur derrière la (...)

Albums les plus récents

Brèves

Bondage Life

dimanche 27 octobre 2019
Sur le Web : Bondage Life

Praline & Priape

jeudi 17 octobre 2019
Sur le Web : Pralinre & priape

Divine Bitches

jeudi 15 novembre 2012


Sur le Web : Divine Bitches

Bijoux indiscrets

mardi 6 novembre 2012






Sur le Web : Inspiration Bondage

RENCONTRES

mardi 16 octobre 2012
Sur le Web : Rencontres FETISH SM